Histoire

Le cuirassé Richelieu, avec son frère jumeau le Jean Bart, est l’un des quatre navires de guerre géants français. Il est le premier de 35 000 tonnes.

Sa mise sur cale a lieu le 22 octobre 1935. Le 17 janvier 1939, il est mis à flot à l’Arsenal de Brest, en présence du Ministre de la Marine.

Le 18 juin 1940, alors qu’il n’est achevé qu’à 90%, il est admis au service actif. Ce même mois il part pour Dakar où il subira des dommages lors de deux attaques de la Flotte britannique.  En janvier 1943, il part pour New York où il doit être réparé et modernisé. Puis, il se joint à la Flotte du Pacifique et participe aux combats contre les Japonais. La reddition de ces derniers aura lieu à Singapour, le 9 septembre 1945.

Il participe ensuite à la guerre d’Indochine.

Il est désarmé en 1961 et devient un bâtiment école du Groupe Armorique.

Le Richelieu reste à quai jusqu’à novembre 1967. Le 12 novembre, il est amarré sur coffre dans la rade de Brest.

Le Richelieu est vendu à un chantier de démolition italien  où il sera ferraillé en 1968.

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. Matalòt Reinat 02/07/2013

Finalement, 21 ans de service pour un bâtiment de cette catégorie c'est vraiment peu, pire encore pour le "Jean-Bart que l'on a laissé quasiment à l'abandon à Casablanca pendant neuf ans ! C'est vraiment faire peu de cas de l'argent du contribuable, sachant par ailleurs que certains navires de combat de la flotte américaine naviguèrent 40 ans, tel de P.A Corral Sea. Pourquoi ne pas avoir gardé ces deux cuirassés en "réserve" ? la politique navale française a souvent été négative.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×