Sous-marin Sibylle

La tragédie du Sibylle

LA TRAGEDIE DU SIBYLLE

Le mardi 23 septembre 1952, au large du Cap Camarat, le sous-marin Sibylle disparaît. Le bâtiment devait remonter en surface à 10h30, après deux heures de plongée. Ce délai écoulé, le destroyer qui participait à l'exercice donne l'alerte. Seuls des débris et l'une des bouées de sauvetage du submersible sont retrouvés. Il gît par près de 720 mètres de fond. Le vendredi 26 septembre, l'Escadre de la Méditerranée rend hommage aux disparus.  

Les croiseurs Gloire et Montcalm, ce dernier portant la marque du contre-amiral Robin, participent à la cérémonie.

 

Sur la photo ci-dessus : le croiseur Montcalm en arrière plan

Ces articles sont extraits du journal "L'Aurore", n° 20501, du samedi 27 et du dimanche 28 septembre 1952

 

Commentaires (20)

1. marcillaud 06/08/2017

Mon grand pere etait le parrain d'un des membre de l'equipage.
Il m'a souvent raconté que son filleul, apres l'avant derniere plongée, lui avait dit: "si non plongeons encore une fois nous ne remonterons pas"

2. arthur nouaille 05/07/2013

au moment du drame j'étais en formation radio à l'école des bormettes.nous avons équipé une baleiniere et sommes allé jeter des fleurs sur la mer ,un bien triste souvenir.
QM.radio 1607t52

3. Matalòt Reinat 02/07/2013

A-t-on vraiment cherché à élucider les causes de la catastrophe ? Deux mois après, presque jour pour jour, je m'engageai dans la Royale pour cinq ans. Ce drame avait profondément affecté l'opinion publique.

4. Pierre Martin 18/06/2013

tout le monde à Toulon a été ému par la tragedie du Sybille. on ne saura jamais à 100%, les raisons de cette catastrophe, mais on est sur que cette série, par ailleurs fort reussié avait tendence à "cabaner"

5. SEGUR 10/06/2013

Bonjour, mon oncle, le Lieutenant de vaisseau Gustave Curot, commandant du sous-marin La Sybille, il en était à son 3ème commandement. Il avait servi comme aspirant sur le Richelieu et combattu les Anglais lors de leur attaque à Dakar. Il est malhonnête de dire que la Sybille a péri par une fausse manoeuvre de l'équipage, car plusieurs sous-marins de la même série ont disparu suite à des accidents. Voir pour cela, l'annuaire de la flotte Britanique.

6. DUMAS jean 09/07/2012

Bonjour,

Je signale, à tout hasard, que, cousin éloigné de l'enseigne de vaisseau Jean BEUDET, j'ai quelques documents sur ce sujet, mais plus orientés Jean BEUDET, que "Sybille" à proprement parler. Les hasards de la vie font que cette famille s'est éteinte, et que je vois pas bien qui pourrait avoir plus de traces de cette triste fin en service commandé que moi. Donc, à disposition pour répondre à d'éventuelles demandes concernant la partie Marine Nationale de sa vie. En ce qui concerne sa vie civile je peux éventuellement fournir les adresses d'autres cousins. Mais ça n'a pas de rapport avec la "Sybille".

Colonel (h) J. DUMAS

7. Mme Reynes Lalanne 28/05/2012

Je cherche pour ma cousine Anne Marie CUROT, fille du commandant G. CUROT ,'("sur "la Sibylle ), coulé le 24 sept 1952, des documents ...Elle avait 18 mois lors de cette catastrophe...Il n'y a pas beaucoup de liens sur ce sous marins; Français vous avez la mèmoire courte.....

8. Mme . Reynes née Lalanne 28/05/2012

Mon oncle était le commandant du sous marin "la Sybille" coulé en sept 1952....'G. Curot ....Je cherche des temoignages pour ma cousine A.M .Curot....

9. irle claude 09/03/2012

je me trouvais a bord du DE "Arabe" comme s/m radio et devions faire exercice avec ce sous marin. Celui-ci a plongé à 08h00 précises, la mer était très calme.Il n'est jamais remonté. C'est le s/m Caous, bosco, qui a repêché la bouée téléphonique.Il n'y avait rien d'autre qu'une tache de gas oil. Sommes restés sur zone un certain temps au cas où....

10. Bonnet 22/02/2012

Bonjour,
Je voudrai apporter par ce mail, un témoignage poignant concernant le drame du sibille en 1952.
Je suis le neveu de Pierre Guillet, qui était maître principal radio dans la Marine Française.
J'étais enfant lorsque mon oncle m'a raconté ce drame.
C'est lui, qui a été le dernier témoin de la vie à bord du sous-marin sibille.
Il a recueilli le dernier message en provenance du sous-marin.
Il en a profondément affecté car il avait des amis à bord.
Voilà ce que je voulais vous dire en témoignage.
Merci de m'avoir lu
Frédéric Bonnet

11. Bonnet Frédéric 22/02/2012

Bonjour,
Je voudrai apporter un détail concernant le sous-marin Sibille qui à coulé au large du cap Camarat en 1952.
C'est mon oncle, Pierre guillet, quartier maître radio dans la marine nationale, qui a recueilli le dernier message en provenance du sous-marin Sibille avant sa disparition.
Il en a était très affecté toute sa vie.
J'étais enfant lorsqu'il m'a raconté ce drame.
Voilà, je voulais vous dire celà, comme un témoignage.
Merci de m'avoir lu
Frédéric Bonnet, neveu de Pierre Guillet qui à terminé sa carrière de marin comme Maître principal radio.

12. berthelot 16/07/2011

La découverte de ce site me permet de rendre hommage à l 'un des membres de l 'équipage connu dans ma jeunesse en AVIGNON.Son nom :
Jacques DERRIEU

13. LUNARDO Roberto 18/05/2011

bonjour
la carte postale que vous montrez n'est pas la bonne sybille
car c'étatis un type S anglais
cordialement
R.LUNARDO

14. Jean - François Ulysse 19/04/2011

L'escorteur côtier " La Pique ",basé à Oran, sur lequel j'accomplissais alors mon service national en tant qu'enseigne, procédait à un exercice de détection du sous - marin " La Sybille ", au moment de sa disparition. Participant à la recherche du site où il s'était abîmé, repéré notamment par l'immense tache de mazout dont il s'était délesté, nous avons aperçu, puis pris à bord, sa bouée de détresse dont l'orin relié à sa coque avait été rompu, peut - être lors du passage d'un navire pétrolier. Lors de notre retour au quai des Morillons, nous nous sommes recueillis à l'emplacement habituel de ce submersible, et avons eu alors l'occasion de rencontrer deux uniques survivants, sains et saufs pour n'être point montés à bord : le chien mascotte - par pur hasard, ou prémonition canine ? - ainsi qu'un matelot qui ayant contracté une petite maladie, n'avait pu embarquer. Un ami pontoisien, Claude Perrin,élève - officier de marine marchande, effectuant, comme moi, son service, lui en tant qu'inscrit maritime, faisait aussi partie de l'équipage.

15. gabriel GUITTENY 21/03/2011

bonsoir
C'est le hasard d'un achat d'un livre de prières sur un vide grenier qui m'amène sur ce site ; en effet ce livre contenait une carte de prière avec photo à la mémoire de l'enseigne de vaisseau Jean BEUDET disparu en service commandé à bord du sous marin "sybille",le 24 septembre 1952,à l'age de 25 ans.Cela peu peut être apporter des infos pour une recherche éventuelle.
Cordialement
G Guitteny

16. Marie 09/01/2011

Morgane, les causes de la catastrophes sont connues en effet: le sous-marin marchait avec une batterie, qu'il fallait recharger. or, pour recherger ce genre de batterie, il fallait la ramener en surface. mais en surface, elle devenait visible et donc vulnérable. c'est pour cela qu'une invention des allemands, le schnorkel, était utilisée: c'était une sorte de tuyau qui permettait aux batteries de se recharger en réstant invisible, reliant le sous-marin à la surface. mais celui de la Sybille comportait une anomalie, si bien que de l'au s'est engouffrée par une brèche.
je te laisse deviner la suite...
désolée pour ton grand-oncle :) .

17. DALLON Gérard 04/01/2011

[b][/b]Bonjour a tous, je me trouvais a bord du Gustave Zédé en tant que secretaire de la 1èrer escadrille de sous marins. Javais pris subsistance a bord pour la durée de l'exercice puisque le Capitaine de Frégate Bailleux supervisait cet excercice en que commandant de la lère Escadrille de Sous Marins.J'ai perdu par cette catastrophe un de mes potes qM torpilleur. Nous avons récupéré la bouée autour de laquelle tous les bateaux présents rechercaient un moyen d'entrer en contact ce fut en vain et dans le poste de bande pour rendre les honneurs je me suis senti bien triste. mon mztricule 824 C 49

18. FAYARD, Charles 04/01/2011

J'étais à la base aéro de St-Mandrier le jour de la catastrophe. J'en garde un souvenir épouvantable, d'autant que j'avais un copain radio à bord. Depuis je fais du rab.

19. Morgane 02/01/2011

Bonsoir,

Mon grand oncle faisait partie de l'équipage qui a coulé.
Les causes de catastrophes sont-elles connues ?

20. prenat (site web) 01/01/2009

Bonjour
je portai le matricule 4179T52.
Je me trouvais à bord du Jean-Bart ecole de mécaciens lorsque le Sybille à coulé,nous avons arrété les cours pour faire la minute de silence,je m'en rappelle très bien ce fut un triste moment.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×