Revue navale

15 Juin 1953 : revue navale

 

Le 2 juin 1953, en l’abbaye de Westminster, Elisabeth, fille du roi George VI (14/12/1895 - 06/02/1952), est couronnée reine de Grande Bretagne et d’Irlande. Elle est âgée de 27 ans. La cérémonie est retransmise par la télévision en direct dans cinq pays européens : l’Angleterre, la France, les Pays-Bas, l’Allemagne, la Belgique : ce sont les débuts de l’Eurovision.

 

Le 15 juin, en baie de Spithead, entre Portsmouth et l’Ile de Wight, a lieu une revue navale internationale, en l’honneur du sacre d’Elisabeth II, où le croiseur Montcalm représente la France.

 

A bord de la frégate Surprise , la reine, accompagnée de la reine mère, de la princesse Margaret et d’autres membres de la famille royale, passe en revue l’armada la plus importante jamais concentrée en temps de paix. Plus de 1 000 navires appartenant à 22 nations différentes la compose. A 15h15 éclate une salve de 21 coups de canon.

Sir Winston Churchill se tient sur le Patricia  qui précède le Surprise  dans le sillage duquel se suivent la  Redpole  qui bât pavillon du premier lord de l’amirauté Sir George Creasy et une troisième frégate la  Starling  qui portent les invités de l’amirauté. Puis ce sont la  Fleetwood, l’Henisdal, trois paquebots : l’Orcades, le  Pretoria Castle, le  Strathnaver. Le cortège royal, après avoir fait route au Sud, atteint la ligne des navires qui l’attendent. La frégate royale passe entre le cuirassé  Vanguard, le croiseur américain  Baltimore, et passe près du croiseur Montcalm. Ce dernier rend les honneurs puis les voix des marins du Montcalm poussent trois « hourrah ». La reine les remercie par un geste de la main. La musique du  Montcalm entame le God Save our gracious Queen. Puis la Surprise passe entre le porte-avions britannique Eagle  et le croiseur soviétique  Sverdlov. De navire en navire s’élèvent les trois « hourrah » aux accents slaves, hollandais, russes, espagnols, … Le cortège royal poursuit son chemin vers l’Ouest durant environ 7 milles marins puis revient entre deux files de navires. Il faudra près de deux heures pour que la frégate  Surprise fasse ce double trajet. Elle vient alors mouiller près du Vauguard, non loin du Montcalm. Puis ce sont 320 appareils de l’aéronautique navale anglaise qui viennent survoler la Surprise, par groupes, à basse altitude. Les hélicoptères débutent ce défilé aérien, puis ce sont les groupes rapides des appareils des porte-avions. La cérémonie s’achève à 18h30. La reine dîne ensuite sur le Vanguard en compagnie du premier lord de l’amirauté. Elle reviendra sur la Surprise pour passer la nuit.

 

QUELQUES BATIMENTS

Croiseur Baltimor qui porte la marque du V.A Jerauld Wright, commandant en chef de la Flotte Est-Atlantique  et Méditerranée - Amérique

Croiseur Montcalm qui porte la marque du V.C Mariani et commandé par le C.V Marchal - France

Croiseur Sverdov – ex URSS

Croiseur Gota Léjon - Suède

Croiseur Miguel de Cervantes - Espagne

Croiseur Admirante Barroso - Brésil

Croiseur léger Tromp – Pays Bas

Bateau-école Amérigo Vespucci - Italie

Contre torpilleur Demirhisar – Turquie

Contre torpilleur Navarinon – Grèce

Frégate Luitenant Ter Zee Victor Billet – Belgique

Le Holger Danske – Danemark

Contre torpilleur Narvik – Norvège

Contre torpilleur Trujillo – République Dominicaine

Le Posampton – ex Siam

De nombreux navires marchands se sont joints à la Flotte Britannique ainsi que quelques bateaux de pêche

TEMOIGNAGES - PHOTOS ET DOCUMENTS

TEMOIGNAGES

5  Juin 1953 - La revue navale de SPITHEAD  pour le couronnement de la reine Elizabeth II.

Le Croiseur Montcalm a reçu, du gouvernement, la mission de représenter la France à la revue navale internationale qui va avoir lieu en baie de Spithead (Portsmouth) pour le couronnement de la reine d’Angleterre, Elizabeth II. Au cours de la « croisière de printemps » annuelle et traditionnelle qui a débuté le 27 avril, il est donc détaché de l’escadre et va gagner la Grande-Bretagne seul pour assurer cette mission de représentation.

Sur la route de l’Angleterre, nous faisons escale à Bordeaux du 29 mai au 2 juin, puis une autre escale à La Rochelle, une autre encore à Brest, une autre au Havre et enfin nous arrivons en baie de Portsmouth  le 14 Juin. Nous prenons notre poste entre, d’un côté le croiseur russe Sverdlov et de l’autre côté l’extraordinaire voilier italien Americo Vespucci.

Cette revue navale est un évènement tout à fait exceptionnel : Sont présents dans la baie 205 bateaux britanniques et 16 étrangers. Depuis le pont du Montcalm, nous voyons des bateaux à perte de vue. C’est impressionnant.. Parmi les navires étrangers, en plus des deux unités citées plus haut, le cuirassé britannique Vanguard, 9 porte-avions, 12 croiseurs, 30 destroyers, 44 frégates. La revue est passée par la nouvelle reine le 15 juin à bord de son yatch La  Surprise.

Puis le lendemain, une délégation de l’équipage du Montcalm est invitée à déjeuner à bord du Vanguard. J’en faisais partie. L’accueil des marins anglais a été parfait et il m’a fait revenir sur mes préventions à l’égard des marins britanniques, préventions que nous, marins français, ressentons depuis Trafalgar, Mers-El-Kébir, sans parler de Jeanne d’Arc, mais là, les marins anglais n’y étaient pour rien. Ce qui, par contre, ne m’a pas mieux fait apprécier leur cuisine : la salade avec de la confiture, ce n’est vraiment pas à mon goût !

Et après une nouvelle escale à Cherbourg, nous sommes revenus à Toulon le 21 Juin.

Bernard Malter ancien secrétaire du Montcalm

 

Quelques photos et documents


 PHOTOS ET DOCUMENTS

 

Cliquez sur les photos

 

Visite de la Reine

à bord du croiseur

 

   Revue navale - Couronnement

Portmouth

Le yatch de la reine

 

 

 

 RETOUR TEMOIGNAGES

 

Commentaires (2)

1. Daniel Parquet 20/02/2015

les marins du Montcalm ont poussé par 3 fois le hourrah réglementaire français:
"vive la république" et non pas "hourrah"
par contre le hourrah des marins du Sverglov était musical et impressionnant

2. Montcalm (site web) 15/03/2011

Rapatriement l'épée de Montcalm au Québec de

Deux chercheurs ont découvert que l’épée de Montcalm dormait dans les caves d'un musée ontarien. Cette épée doit revenir au Québec et plusieurs personnalités ont déjà signé cette pétition dont le descendant de Montcalm, Georges Savarin de Marestan, Andrew Wolfe-Burroughs, descendant du général Wolfe, les chanteurs Biz et Batlam de Loco Locass, Raoul Duguay, Michel Faubert, Yves Lambert, la chanteuse et comédienne Isabelle Cyr, la députée Louise Beaudoin, les comédiennes Marie-Anne Alepin, France Castel, Johanie Lehoux, Louise De Beaumont, Caroline Desbiens, Kristel Descary, Marie-Hélène Gendreau, Éva Saïda, Monique Miville-Deschênes, les metteures en scène Lorraine Côté, Brigitte Haentjens, les metteurs en scène Robert Lepage, René-Richard Cyr, les comédiens Luc Picard, Louis Duclos, Jacques Leblanc, Michel-Maxime Legault, Claud Michaud, Jean-René Ouellette, Lucien Ratio, Philippe Régnoux, Denis Filion, l'écrivain André Ricard, la syndicaliste Claudette Carbonneau et plusieurs membres de la confrérie des chevaliers de Saint-Véran ainsi que plusieurs autres personnalités. Joignez votre voix à ceux qui ont à coeur de préserver notre mémoire.
http://www.chlapresquile.qc.ca/epee-de-montcalm.html

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site