L'indochine

La Guerre d’Indochine s'est déroulée de 1946 à 1954 en Indochine française.

Elle sera la première des trois guerres qui ont eu lieu sur ce territoire. Les deux conflits suivants seront :

-         La guerre du Viêt Nam

-         La guerre sino-vietnamienne

 

A fin de la seconde guerre mondiale, Hô Chi Minh proclame l’indépendance de la République démocratique du Viêt Nam. Mais la France ne reconnaît pas cette indépendance et souhaite rétablir son autorité sur l’Indochine française. Des incidents de plus en plus fréquents et graves se déroulent entre les forces militaires françaises et celles du Viêt Minh.

 

Le 23 novembre 1946, la Marine française bombarde le port de Haïphong. Le 19 décembre 1946, les forces françaises font face à une insurrection qui se permute en guérilla, puis en conflit militaire. En 1949, la Chine apporte son soutien au Viêt Minh et les Etas-unis se rangent aux côtés de la France. En Métropole, les opposants de cette guerre manifestent et commettent des actes de sabotage (Affaire Henri Martin).

Le 7 mai 1954,  ce sera la défaite française de Diên Biên Phu. La France quitte le Tonkin (partie Nord du Viêt Nam), après les accords de Genève, signés en juillet 1954, qui établissent une partition du pays le long du 17e parallèle.

La guerre d'Indochine a fait officiellement 64 150  tués ou disparus  dans le camp français, dont 12 550 Français. La guerre a coûté 3000 milliards de francs, dont plus de 60% à la charge de la France, soit 10% des ressources françaises pendant les dix ans de conflit. Elle a empêché la réalisation du plan d’industrialisation de 1946 et marque l’échec du projet fédéral souhaité par la France en Indochine.  (Sources Wikipéa)

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×